2011/07/12

Les jeunes Européens : une génération en quête d’un destin collectif entre héroïsme et accablement [Partie 2]

 Cet article parle de vous !

Suite au précédent article qui traitait l’approche historique focalisée sur la notion de garantie des droits, je propose ici en complément une conception générationnelle de l’anticipation sociale. 
Après l’âge des Etats-Nations et du multilatéralisme onusien, comment envisager différemment de garantir les droits ? Les propositions altermondialistes hésitent entre un vaste arsenal de réformes de toutes les organisations internationales, en commençant par l’ONU, et leur redéfinition complète. Dans tous les cas, l’ancrage du droit international au rocher de l’ONU, s’il est reconnu comme fondant sa légitimité, est systématiquement pensé comme un levier incontournable pour assurer une quelconque transformation de modèle vers un idéal universel. Ce parti-pris de la définition d’une cible idéale est repris par Edgar Morin, mais avec un cheminement inverse de la politique de civilisation, partant du niveau local et national et se propageant par sa réussite vers les autres pays.
Notre anticipation du champ social européen en 2030, plutôt que de partir d’une telle définition idéale, se base sur l’extrapolation des tendances visibles et déjà à l’œuvre. Celles-ci sont pour nous résumées dans des caractéristiques particulièrement marquées au sein des générations montantes, et qui ont éclos en réaction aux pratiques courantes actuelles perçues comme des impasses. La disparition naturelle des générations antérieures de la vie économique et électorale va faire progressivement émerger ces tendances comme étant dominantes d’ici 2030. Résister aujourd’hui contre leur montée semble vain au regard de l’histoire, et n’amène qu’à des passages intergénérationnels retardés mais plus violents, où les révolutions sont là pour rattraper le temps perdu de la progression des nouvelles valeurs sociales. 

Lisez la suite de cet article dans le Magazine d'Anticipation Politique Eté 2011, numéro spécial "Européens Décennie 2020-2030 : Bienvenue dans le monde d’après… les babyboomers !" qui vient paraître !  Il suffit de télécharger le PDF disponible simultanément en 4 langues : français, anglais, allemand, espagnolsous licence Creative Commons. 

Enfin des analyses pour éclairer sans langue de bois ni rèverie technophile le monde d'après demain et celui de nos enfants ! Faites-le lire autour de vous car cela nous concerne tous !

C'est un grand pavé dans la mare de la politique traditionnelle dédaignée par un nombre immense de citoyens, et de manière croissante par les jeunes générations. Ce numéro parle de nous tous, de notre futur, de ce que vous en ferez ou de ce que vous pouvez en faire dès aujourd'hui, en s'appuyant uniquement sur des données très concrètes notamment fournies par Fondapol.org. Le temps est venu de dépasser les discours sempiternels des partis traditionnels et de se réapproprier notre futur. Parce que si vous ne faites pas l'effort de penser, quelqu'un pensera toujours à votre place, et à votre détriment.

Les jeunes générations Indignées n'ont pas envie de s'assoupir, elles devront comprendre quels sont les choix à faire et quel est le futur qui les attend. Et il n'est pas obligatoirement aussi sombre qu'on pourrait le craindre, comme l'explique ce numéro, pour peu que ces générations utilisent leur conscience collective !