2015/09/25

La Croix des Pénitents: financement participatif pour filmer un documentaire

Je reprends un message de Jean-Pierre Petit publié le 9 septembre 2015, à propos d'un projet de financement participatif pour la réalisation d'un nouveau documentaire sur la Croix des Pénitents.

C'est exactement le type d'initiative que nous avons encouragé le 17 août dernier.

La séquence de 10 mn de l'émission PACA Matin sur "La Croix des Mées" qui figura pendant 6 jours en replay sur FR3-Méditerranée n'est plus disponible sur ce site.
Elle est désormais accessible ici.

La productrice et réalisatrice Sonia Barkallah serait intéressée pour faire un documentaire nettement plus consistant sur ce sujet de la Croix des Pénitents, et un tel sujet le mérite largement.  
Sonia Barkallah est notamment connue pour son excellent documentaire "Faux Départ" disponible sur Youtube en haute définition, sur les expériences de mort imminente. 
Mais pour lancer un projet de documentaire, il faut un peu d'argent. Si vous avez quelques euros à utiliser vous pouvez faire un don par chèque à : 
S17 PRODUCTION
364 av. Roger Salengro,
BP 10089,
 13133 Berre l'Etang Cedex 
Si vous faites ce geste, précisez "Pour le documentaire sur les Mées" au dos du chèque. Votre nom figurera alors sur le générique. 
Cette aventure de la Croix des Mées, puisque ça c'en est une, ne fait que redémarrer après 47 années de "sommeil complet " (...). C'est en effet en 1968 que [Jean-Pierre Petit] j'avais été le premier à approcher cette croix de bois, perchée à 65 mètres, dans une grotte, en descendant en rappel mais sans pouvoir la toucher, puisque c'était en surplomb. 
Cela ne vous étonnera donc pas que, pour que cette datation sérieuse du morceau de cette croix ramené en 1968 par Patrick Cordier soit effectuée en 2015, concluant à son âge entre le VIIIème et le Xème siècle de notre ère soit une moyenne de 1130 ans d'âge, il a fallu que Bruno Paul finance de sa poche cette analyse réalisée aux Etats-Unis, à hauteur de 500 euros, opération à laquelle ont également contribué ses parents. [NDR: la Mairie des Mées et l'association des Amis des Mées ont réglé leur participation après la conférence que nous avons animé avec un grand succès.]
Donc, pour que des choses bougent, il faut de l'argent. Bruno est en train de monter une association pour impulser ces recherches. Dans cette optique, la réalisation d'un documentaire solide serait un atout utile. 
A vos tirelires.....