2011/06/24

Le désordre alimentaire mondial


 Comme nous l'avions anticipé en février, le G-20 agricole accouche d'une souris !

Nous ne nous réjouissons pas pour autant de cet immobilisme qui transforme les problèmes en impasse, et les plus démunis dans le monde qui en sont les premières victimes. Mais on ne peut pas batir de vraie politique pertinente en ignorant la gravité des problèmes, ni prendre part à l'évolution du monde en tant que citoyen si l'on ne s'efforce pas de le comprendre.

Etre citoyen, c'est agir en responsable, c'est donc d'une manière ou d'une autre s'engager. Cela nécessite en parallèle de devenir conscient. Ca ne s'acquiert pas avec une carte d'électeur. On le devient en observant sans œillères la société et en comprenant ses mouvements. On est alors à même d'en anticiper les plus dangereux. La société de demain, c'est ce que nous en faisons tous  aujourd'hui.

C'est en ce sens que je participerai à l'une des tables rondes du prochain Congrès citoyen "Six réformes clés pour une gouvernance démocratique de l'Euroland" les 2 et 3 juillet à Paris.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire